TISA : TRADE IN SERVICES AGREEMENT

Vous n' avez pas entendu parler de "TISA" et pour cause, comme pour TAFTA, les négociations se passent en secrêt depuis 2013. Pourtant, 23 ETATS sont assis à la table des négociations et 50 pays sont associés à cette initiative Américaine et Australienne pour la libéralisation totale et irrémédiable ( ça veut dire que lorsque l'accord aura été ratifié,plus aucun Etat présent ou futur ne pourra le remettre en cause dans son pays:ADIEU LA SOUVERAINETE!) des commerces de service.

Cet accord est aussi pire que TTIP.car il concerne la libéralisation de tous les commerces pour mettre fin partout de ce qui reste des SERVICES PUBLICS. Il fera sauter les barrières qui empêchent les entreprises privées d'un pays à mener des activités dans un autre pays. Il s'agit de de la libéralisation multinationale aussi bien des transports maritimes, les technologies de l'information et de la communication, le commerce, les services informatiques, courrier et livraison, les services financiers et les monopoles publics.

Qui sont ces négociateurs fantômes? Pour la France bien sur le MEDEF accompagné par VEOLIA environnement et ORANGE!

Ainsi, avec cet accord: TELECOM, La santé (les hôpitaux), les transports (chemin de fer), L'Education Publique deviendront des SERVICES MARCHANDS. Même la Police pourra être privatisée (déjà des entreprises de sécurité suppléaient déjà le manque de policiers).

Les Banques, les compagnies d'assurances, les cabinets d'avocats, les architectes, les comptables, et les entreprises d'assainissement des eaux, celles qui collectent les ordures, sans oublier les Géants de la distribution, du tourisme entendent profiter de l'accord TISA pour prendre la place des services publics actuels. C'est dire si une fois en place il feront tout pour accroître leurs profits au détriment des usagers-clients.

Là encore il faut tout mettre en oeuvre pour alerter la population avant qu'il ne soit trop tard pour qui agissent sur le gouvernent et les élus politiques de tous bord qui font les AUTRUCHES.

STOP TISA

*